PARTAGER
Moment de forte frayeur ce lundi matin pour la population de la région d’Agadir qui s’est réveillée peu avant 8 heures du matin sur un séisme d’une magnitude de 4,5 sur l’échelle de Richter. L’épicentre s’est située dans la commune d’Ait Amira sise dans la province de Chtouka Ait Baha soit à une trentaine de kilomètres seulement de la capitale du Souss.
Aussitôt le tremblement ressenti, les habitants se sont précipités dans la rue mais loin des immeubles avec la peur au ventre de vivre ce qui reste comme le drame le plus marquent vécu par la région et le tremblement de terre le plus meurtrier jamais enregistré au Maroc et qui avait fait plus de 18 000 morts et détruit Agadir et ses environs. Si le traumatisme de cet événement douloureux est encore dans les mémoires de certains habitants, la ville, elle, n’a conservé pratiquement rien de ses anciennes habitations puisque tout a été reconstruit selon des normes anti-sismiques, la région étant toujours menacée.
L’alerte a été chaude et aucune réplique enregistrée alors que fort heureusement l’on ne déplore ni victimes ni dégâts.

Commentaires