PARTAGER
Ils sont plusieurs centaines de marocains à vivre l’indescriptible dans des prisons de fortune ouvertes par des milices non identifiées qui pullulent en Libye. Devant le désordre qui règne dans ce pays , les autorités marocaines éprouvent les pires difficultés à nouer des contacts efficaces pour retrouver leurs traces et engager des négociations pour leur libération, cet état étant divisé entre plusieurs centres de pouvoir dans des zones inaccessibles. Jusqu’à ces tous derniers jours, le cas de ces prisonniers, dont la majorité sont des candidats à l’immigration clandestine, a été peu évoqué, oublié même, par le ministère des affaires étrangères, malgré les pressions de leurs familles qui ont fini par ne lus avoir de nouvelles d’eux.
C’est la dernière révélation dans un documentaire de la chaîne de télévision américaine CNN révélant l’existence de marchés de ventes aux enchères de milliers d’étrangers, des migrants illégaux repoussés de force à bord de leurs embarcations de fortune par les navires européens et  retenus de force par les milices, qui a dépoussiéré ce dossier humanitaire devant le tollé crée par cette affaire au sein de l’opinion publique mondiale. La diplomatie marocaine a redoublé d’efforts pour tenter de trouver une piste susceptible de les mener aux ravisseurs rançonneurs. Mais il se pourrait que ce réveil soit tardif car des marocains seraient déjà au nombre des « esclaves » vendus dans des conditions inhumaines.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires