PARTAGER

Un malheur n’arrivant jamais seul, le chanteur marocain Saad Lamjarrad qui se trouve en détention provisoire dans une prison de la région parisienne dans l’attente de son jugement pour une accusation d’un viol supposée, vient de découvrir l’enfer de la vie carcérale après une violente agression subie lors de sa promenade hors de sa cellule.

Selon certaines sources qui révèlent cette agression, sans que l’on puisse en vérifier la véracité puisqu’elle vient de l’intérieur même de cette prison, le chanteur qui se trouve dans un état psychique peu rassurant, aurait été victime d’une attaque par le dos, d’un autre détenu d’origine algérienne, qui aurait proféré une menace inquiétante en répétant à plusieurs reprises, « Je vais te faire la peau  » avant que les gardes n’interviennent, mais apparemment sans que des blessures ait pu résulter de l’attaque.

Cette dernière aurait vite fait le tour de la prison et poussé des prisonniers d’origine marocaine à appeler à une vengeance.

Il faut rappeler que dès le déclenchement de cette affaire, une piste algérienne a été invoquée pour expliquer que le chanteur était tombé dans un traquenard monté par les services secrets algériens pour le punir d’avoir écrit et chanté sur la marocanité du Sahara.

Commentaires