PARTAGER
Les services de police de la capitale sont sur les dents pour mettre fin aux méfaits d’une bande composée de trois individus qui terrorisent les femmes au volant de leur voiture pour s’en emparer ainsi que tous les autres biens qu’ils trouvent à bord.
Plusieurs cas d’agressions à l’arme blanche ont été enregistrés ces derniers jours alors que leurs auteurs sont toujours en fuite bien qu’ils soient traqués dans tous les feux de la ville où ils ont pour habitude d’opérer selon un procédé bien rôdé.
A bord d’une voiture; probablement volée de marque « Renault Clio » guettent les femmes seules à bord de leur voiture pendant l’arrêt aux feux rouges pour les obliger, sous la menace de sabres et couteaux; à descendre de leur véhicule en y laissant tous ce qu’elles possèdent quand ils ne les embarquent pas avec eux pour les abandonner dans des lieux déserts.
Devant la multiplication de ces agressions qui ont fini par terroriser les femmes de Rabat habituées à circuler en voiture, les forces de police, sur la base des signalements fournis, sont aux aguets dans une bonne partie des carrefours de la ville dans ce qui s’apparente à une traque sans relâche pour laquelle des consignes très strictes ont été données pour que ne se répète pas le scénario qui avait couté son poste à l’ancien directeur général de la sûreté nationale quand la voiture luxueuse d’une membre de la famille royale avait été subtilisée.
De par son statut de capitale, Rabat doit être la plus sûre du pays.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires