Ahmadinejad évoque à New York le spectre d’une guerre avec les Etats-Unis

Ahmadinejad évoque à New York le spectre d’une guerre avec les Etats-Unis

309
0
PARTAGER

« Les Etats-Unis n’ont jamais connu de guerre sérieuse et n’ont jamais été victorieux », a dit le chef de l’Etat iranien lors d’une rencontre avec des médias américains à l’occasion du sommet de l’ONU sur les objectifs du millénaire pour le développement.
« Les Etats-Unis ne comprennent pas à quoi ressemble une guerre. Quand une guerre commence, elle ne connaît pas de limite », a-t-il ajouté.
Les Etats-Unis accusent l’Iran de chercher à se doter de l’arme atomique sous le couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran ne cesse de démentir. Les Nations unies ont imposé quatre séries de sanctions contre l’Iran sur son programme nucléaire et les Etats-Unis ont appelé à une mise en oeuvre rapide et complète de ces mesures.

 

Le président iranien a été interrogé sur le fait de savoir s’il pensait que ce serait un acte de guerre si les Etats-Unis permettaient à des avions de combat israéliens de survoler l’Irak pour bombarder des installations nucléaires iraniennes.
Il a répondu : « Pensez-vous tout d’abord que quiconque attaquerait l’Iran? » « Je ne le pense vraiment pas. Le régime sioniste est une très petite entité sur la carte, au point même qu’elle n’apparaît pas comme un facteur réel dans notre équation », a-t-il affirmé.

M. Ahmadinejad a indiqué que les Etats-Unis ne devaient pas s’ingérer dans les affaires de son pays, selon des propos rapportés par l’agence iranienne Fars.
« Il est de l’intérêt du peuple américain de s’entendre avec l’Iran », a-t-il dit. « La première étape (pour le gouvernement américain) et de changer d’attitude. Tant que le gouvernement américain cherche à dominer le Moyen-Orient et l’Iran, le problème (entre Washington et Téhéran) ne sera pas résolu », a assuré M. Ahmadinejad.
« Les Etats-Unis ne doivent pas s’occuper des affaires de l’Iran et du Moyen-Orient », a-t-il martelé.
Le président iranien a indiqué que son pays était prêt à reprendre les discussions sur son programme nucléaire.
« Nous avons toujours été prêts pour les négociations… Aujourd’hui, nous pensons que les discussions pourraient commencer dans un avenir proche », a-t-il ajouté, à la veille d’une rencontre à New York des ministre du groupe 5+1, composé des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne) et de l’Allemagne, qui suit le programme nucléaire iranien.

Devant le sommet, le président iranien a prononcé un discours en farsi qui n’a pas été traduit et dont il était impossible de connaître le contenu.

Les interprètes de l’ONU ont souligné qu’elles lisaient un texte qui leur avait été donné à l’avance mais sans savoir s’il correspondait aux propos de M. Ahmadinejad. Dans ce texte, le président iranien prédit la fin prochaine du capitalisme et de « l’hégémonisme ».

AFP

Commentaires