Maison A la une AKHANNOUCH ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME

AKHANNOUCH ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME

7148
0
PARTAGER
Pressé d’un côté par le gouvernement d’intervenir, en  qualité de ministre de l’agriculture pour atténuer les incidences de la campagne de boycott sur la situation des agriculteurs et des éleveurs, et de l’autre de défendre ses intérêts en tant que patron du premier groupe pétrolier marocain au sein de la coalition gouvernementale, le leader de la formation du RNI n’a pas la tâche facile et doit se couper en deux pour faire face aux différents dilemmes crées par cette crise.
Le ministre, responsable politique et homme d’affaires ne voit plus le bout du tunnel.
Depuis que son groupe pétrolier, Akwa et ses stations-services sont la cible, de cette campagne de boycott, ses affaires ont du plomb dans l’aile et sa côte de popularité est retombée à zéro. Lors de la dernière réunion des chefs de partis formant la majorité gouvernementale, Aziz Akhennouch s’est montré mal à l’aise, tout comme sa réunion avec les associations d’agriculteurs ne trouvant plus acheteur s leur lait auxquelles il n’a pu promettre un plan de rechange, mais pesant de tout son poids sur celles des distributeurs de carburant pour les aiguiller à distance, à titre d’acteur majeur du secteur, au moment où le gouvernement tente de l’encadrer et le réguler après l’avoir libéralisé.
Plus le temps passe, plus le boycott perdure et plus le pays s’enfonce dans cette crise, plus le rôle d’Akhenouch se complique avec des orages sur la tête.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires