PARTAGER
Le nouvel homme fort du gouvernement marocain et président du parti du RNI, Aziz Akhenouch, ne plaisante pas quand son image est égratignée par les médias, chose qui, reconnaissons-le, n’arrive presque jamais, tellement l’homme jouit d’une impression très favorable auprès des journaux.
Sauf un, un site électronique d’informations qui a franchi le pas pour laisser passer une interview dans laquelle le riche homme d’affaires et ministre de l’agriculture et de la pêche, a été ouvertement critiqué pour son ascension et pour pour son image en le décrivant comme un homme sans charisme. Le site « Al Badil  » apprendra à ses dépens la colère d’Akhanouch qui a déposé une plainte devant la justice pour demander des excuses dans la presse de son choix et une amende de 10 millions de centimes en guise de dédommagement pour le préjudice subi avec cette interview.
L’entretien en question a été réalisé avec le journaliste Khalid Jamai qui n’a pas été tendre avec le milliardaire en cherchant à expliquer son ascension politique jusqu’à tirer les ficelles actuellement jusqu’au plus haut niveau comme lors des tractations sur la formation du nouveau gouvernement. Verdict dans quelques jours avec une inconnue, à savoir comment fera le site « Al Badil  » pour trouver cette somme importante qu’il est bien loin d’avoir dans ses caisses.
Par Jalil Nouri

Commentaires