PARTAGER

Le chef du Rassemblement National des Indépendants et actuel Ministre de l’Agriculture est en train de refaçonner cette formation pour lui faire jouer les premiers rôles, lors des prochaines élections législatives de 2021 et barrer la route éventuellement aux islamistes du PJD avec lesquels ils forme un gouvernement aujourd’hui. La décision la plus marquante prise par ce parti dont le leader et les principaux dirigeants sont des libéraux convaincus, de changer de positionnement pour prendre le virage de la social-démocratie. En résumé et pour schématiser cette conversion inattendue, il s’agira de passer du centre-droit au centre-gauche comme le veut l’air du temps actuellement dans plusieurs pays.

A cet effet, le RNI organise une tournée à travers le pays, chaque fin de semaine, pour présenter les grandes lignes d’une plate-forme devant servir de base au programme officiel après un débat interne dont on peut deviner, par avance, qu’il sera fédérateur. Akhanouch a déjà l’appui des instances du parti pour mener cette révolution « idéologique » dont le maître-mot sera la priorité au social et la réduction des disparités ainsi que la lutte contre le chômage. Parallèlement,le leader de cette formation veut marquer de son empreinte son premier mandat en apportant sa vision personnelle et le plan qui la sous-tend en matière de réorganisation interne et de modernisation des structures. L’heure des grands changements a sonné au RNI.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires