PARTAGER

Les membres de la direction de la formation du RNI n’ont pas tardé à trouver un remplaçant à leur président démissionnaire, Salaheddine Mezouar, en la personne de l’ancien cacique de ce parti et actuel ministre de l’agriculture et des pêches maritimes, le milliardaire Aziz Akhenouch qui ferait, en cas de confirmation, ses premiers pas en tant que chef d’une formation politique.

C’est le site d’informations « Ahdath Info » qui est à l’origine de cette information qui en a étonné plus d’un en raison de la charge de travail déjà assez lourde du ministre qui s’est éloigné depuis dix ans de la gestion de ses affaires privées.

Ce dernier n’a pour l’instant, ni confirmé, ni infirmé cette information qui suscite nombre de remarques. dont la première d’entre elles et non la moindre, est pourquoi Akhenouch et pourquoi cette rapidité dans le choix de l’homme ? Suite à une réunion de crise mardi soir à l’issue de laquelle le parti pensait faire renoncer son président sortant à sa démission, ce dernier n’a pas voulu faire marche arrière, les membre présents de la direction ont décidé de proposer le nom d’Akhenouch au prochain congrès extraordinaire qui sera appelé à entériner ce choix.

Reste la deuxième remarque qui voudrait que si ce dernier réintègre son ancien parti et que ce même parti ne fasse pas parti de la prochaine coalition, Akhenouch ne pourra plus se prévaloir du titre de « technocrate » pour se maintenir à son poste de ministre de l’agriculture, comme il le souhaitait.

Commentaires