Akhbar Alyoum dévoile les noms des principaux bénéficiaires de licences de pêche

Akhbar Alyoum dévoile les noms des principaux bénéficiaires de licences de pêche

542
0
PARTAGER

Akhbar Alyoum a pu avoir connaissance des noms des principaux bénéficaires de cette rente, qui avait commencé avec les plus grands chefs de l’armée marocaine, avec à leur tête le général de corps d’armée Abdelaziz Bennani, inspecteur général des Forces armées royales. Selon les sources, Bennani est « le premier militaire à avoir reçu une licence de pêche, dont il aurait toujours l’usage, en association avec un grand investisseur du secteur ».

Il y a aussi le général de corps d’armée Housni Benslimane, chef de la gendarmerie royale, mais « il a cédé ses licences entre 2001 et 2004, au tous débuts du règne de Mohammed VI ». Et puis aussi le général de corps d’armée Abdelhaq Kadiri, l’ancien inspecteur général des Forces armées royales. Les deux généraux Benslimane et Kadiri étaient associés dans le cadre de la société « Kaben pêche », une sorte d’acronyme de Kadiri et Benslimane. « Kaben pêche » a été vendue à des investisseurs marocains et espagnols entre 2001 et 2004.

A côté de ces généraux, arrivent les colonels Saouss et Ouaâlite, ce dernier ayant bénéficié de 12 licences de pêche, avant de s’associer à un investisseur espagnol qui possède des restaurants en Espagne. En tout état de cause, selon les sources informées, la plupart de ces licences ont été revendues à des prix extrêmement élevés. Parmi les premiers bénéficiaires de ces licences, dans les années 70 et 80, figure Moulay Hassan Baraka, le père de l’actuel ministre des Finances, qui a revendu plus tard son autorisation de pêche.

Un autre bénéficiaire de licences de pêche en haute mer, feu Bouazza Ikken, ancien chef du parti l »Union démocratique’ et titulaire de 18 licences, que ses pairs pêcheurs appelaient « le prince de la crevette ». Il avait, de son vivant, vendu 10 titres et sa famille continue de profiter de huit jusqu’à aujourd’hui.

Puis on trouve les proches de l’ancien ministre Driss Basri, comme Abdelmoughit Slimani, ex associé de Mohamed Laraki, qui dispose aujourd’hui de 56 licences, Liliane Lévy, ancienne propriétaire d’Amnésia, Mohamed Zebdi, ancien associé du général Bennani…

Arrive enfin le tour des sahraouis, comme Mâ el Aïnine Haïbatou, ancien président de la Commission des Finances au parlement, Mohamed Joumani, Cherif Dlimi, Cheikh Amer, ancien député qui a abandonné l’Istiqlal pour le PAM, Hassan Derham, et Gajmoula Bent Abbi qui, selon les sources informées sur son dossier, avait une licence d’importance moyenne et que, du temps où elle militait au MP et que Laenser était ministre de l’Agriculture, elle lui avait demandé de relever son quota, mais Laenser avait alors refusé.
______________________

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires