PARTAGER

Le démenti très attendu est enfin venu du secrétariat de la formation du PAM, pour nier formellement tout ralliement de l’actuel ministre technocrate de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhenouch, pour se présenter sous ses couleurs aux prochaines élections législatives du 7 octobre prochain.

Le démenti vient à point nommé pour mettre fin à une polémique interne au sein de ce parti, certaines voix s’élevant par avance à un éventuel parachutage du milliardaire soussi comme chef potentiel du nouveau gouvernement si ce parti du tracteur remporte le scrutin au détriment des islamistes du PJD. Ces derniers ont très tôt interprété ce ralliement qui n’aura pas lieu finalement comme la preuve prématurée de futures trucages des élections pour permettre à la formation du PAM d’arriver première et présenter un chef de gouvernement choisi par avance par ce que le leader islamiste Abdelilah Benkirane, nomme le « Gouvernement Parallèle » qui déciderait des nominations aux hautes fonctions.

Le site « actu-maroc », avait été le premier à annoncer la probabilité sérieuse de voir le ministre Akhenouch diriger le prochain gouvernement, mais pas dans la configuration d’un ralliement au PAM.

Par Jalil Nouri

 

Commentaires