PARTAGER
De simple ministre de l’agriculture et de l pêche maritime, le chef Aziz Akhenouch, dont c’est le troisième mandat à la tête de ce département a tenu à l’étoffer en lui ajoutant le développement rural et les eaux et forêts.
Mais ce n’est pas tout, car l’homme qui a pesé de tout son poids pour affaiblir les islamistes du PJD, en imposant ses hommes et à se faire écouter au moment de la définition de l’architecture gouvernementale. Plus que cela, il aura réussi à imposer la formation de l’UC au sein du gouvernement et à pousser à ce que son ami, Mohammed Sagid, chef de ce parti, obtienne un super ministère alors qu’il en est à sa première expérience en tant que membre du gouvernement, une grande première.
Il faudra désormais s’attendre dès la rédaction du programme gouvernemental à voir Aziz Akhenouch endosser le costume de numéro 1 bis de l’exécutif et intervenir dans des dossiers qui dépassent le cadre de sa mission, chose qui ne plaide pas pour l’homogénéité et la cohésion voulue par un El Othmani généreux en concession vis à vis d’un homme qui aura pavé le chemin d’obstacles en tous genres jusqu’à obtenir la tête de Benkirane.
Akhenouch qui aura réussi à faire confier tous les ministères clés pour son parti a désormais un boulevard devant lui pour se préparer à succéder à El Othmani.

Commentaires