« AL MICHÂAL » S’AUTO-CENSURE APRES AVOIR RÉVÉLÉ LES NOMS DE PERSONNES MENACÉES DE...

« AL MICHÂAL » S’AUTO-CENSURE APRES AVOIR RÉVÉLÉ LES NOMS DE PERSONNES MENACÉES DE MORT

376
0
PARTAGER

L’hebdomadaire arabophone  « Al Michâal » vient de vivre une aventure tout à fait inédite dans l’histoire de la presse. Après avoir publié dans son dernier numéro un article consacré aux personnes menacées de mort par des groupes terroristes dont des officiels de haut rang, un article assorti de la liste nominative de ces derniers, son propriétaire, Driss Chahtane, s’est rendu compte que c’était contraire à la déontologie et qu’il fallait retirer rapidement le numéro de la circulation.

Reconnaissant publiquement et dans un communiqué cette erreur qui pouvait non seulement faire courir des risques supplémentaires aux concernés mais également lui valoir des ennuis judiciaires, l’éditeur a tout simplement demandé à son distributeur de ramener tous les exemplaires le temps qu’il les remplace par une nouvelle édition sans la fameuse liste. Si l’opération s’avérera coûteuse au final, elle gagnerait à être enseignée dans les écoles de journalisme .

Il faut dire que ce patron de presse a déjà purgé une peine de prison par le passé pour n délit de presse et que cette affaire intervient à quelques heures d’intervalle de l’annonce de l’interdiction faites aux journaux par le ministère de la communication de divulguer le nom de toute personne menacée de mort par des groupuscules terroristes.

Commentaires