Al-Qaïda pourrait viser les banques de Wall Street et leurs patrons

Al-Qaïda pourrait viser les banques de Wall Street et leurs patrons

292
0
PARTAGER

Des responsables du renseignement américain ont exprimé leur préoccupation quant à la possibilité que des agents d’Al-Qaïda basés au Yémen puissent essayer d’envoyer des colis piégés, avec des bombes ou des substances chimiques, aux personnels de ces entreprises, selon NBC.

NBC ajoute qu’il n’y a « aucune indication faisant état d’un assassinat ciblé » contre un patron de Wall Street mais que des responsables américains s’inquiètent du fait que les noms de dirigeants financiers aient été mentionnés par Al-Qaïda.

Les établissements qui pourraient être visés, dont Goldman Sachs, Citibank, JP Morgan Chase, Barclays, ont été alertés par une unité anti-terroriste du FBI, selon NBC.

La police a exhorté les banques à élever le niveau de sécurité de leurs infrastructures de traitement du courrier, en particulier depuis l’envoi depuis le Yémen de colis piégés dans des avions cargos à destination des Etats-Unis, en octobre dernier.

Depuis les attentats du 11-Septembre, la Bourse de New York ou encore le gratte-ciel Citicorp Center ont fait l’objet de complots terroristes.

Les inquiétudes des spécialistes en terrorisme américains ont notamment pour origine la cyber-revue « Inspire », publiée par Al-Qaïda dans la Péninsule arabique pour encourager les musulmans anglophones à rejoindre le mouvement jihadiste international.

Les menaces présentes dans cette publication doivent être prises au sérieux, a estimé Peter King, un parlementaire américain républicain dont la sécurité a été renforcée après que son nom soit apparu dans « Inspire ».
« La publication d’un nom est toujours une source d’inquiétude. Parce qu’il est possible qu’il s’agisse d’un signal envoyé à des agents pour passer à l’acte », a ajouté M. King, président de la commission à la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants.

AFP

 

Commentaires