ALERTE: LE « TCHARMIL » EST DE RETOUR APRÈS LA LIBÉRATION DES DÉLINQUANTS GRACIÉS

ALERTE: LE « TCHARMIL » EST DE RETOUR APRÈS LA LIBÉRATION DES DÉLINQUANTS GRACIÉS

1923
0
PARTAGER

 

Au lendemain de la fête du trône qui leur a permis de retrouver la liberté, les auteurs des agressions contre les paisibles citoyens ont retrouvé leur marge de manœuvre à tel point que certains d’entre eux ont repris le chemin des prisons quelques heures seulement après en être sortis après avoir commis des délits de toutes sortes en un temps record.

Inutile de préciser que dans cet intervalle, la criminalité a grimpé de nouveau atteignant une courbe ascendante inquiétante qui fait craindre les records d’agressions enregistrées il y a quelques mois au plus fort du phénomène du « Tcharmil  » qui avait terrorisé les habitants de plusieurs villes du Maroc, craignant pour leurs biens et pour leurs personnes. Le retour des mêmes inquiétudes n’est pas sans être accompagné cette fois-ci de questionnements légitimes  sur la finalité de ces grâces qui permettent à des repris de justice de se retrouver derrière les barreaux aussitôt libérés à la faveur d’une grâce royale accordée à des personnes n’ayant aucune considération pour cette mesure de clémence qu’ils ne méritent nullement en tout état de cause.

Ceci, d’autant plus que le phénomène dit de « Tcharmil », a trouvé depuis peu une caisse de résonance à l’étranger, avec cette chaîne de télévision qui s’y est intéressé, reportages en images choquantes à l’appui, dont le pays n’avait pas besoin pour la promotion de ses destinations touristiques et pour son image en général.

Les craintes sont réelles face à cette déferlante qui rappelle l’apparition des gangs aux États-Unis et dans certaines banlieues européennes. Autant dire que cette forme de criminalité naissante doit être éradiquée à la source pendant qu’il est encore temps. Les grâces en faveur de cette catégorie de criminels ne plaident pas en faveur, en tout cas pour cette politique à mener.

 

Actu-maroc.com __________________________________________

Commentaires