Maison A la une ALGER CHERCHE L’ESCALADE DIPLOMATIQUE AVEC RABAT

ALGER CHERCHE L’ESCALADE DIPLOMATIQUE AVEC RABAT

2030
0
PARTAGER

La décision du Maroc de mettre fin à ses relations diplomatiques avec l’Iran continue d’avoir des développements aux niveaux régional et international; Si Rabat dit bien ironiquement comprendre le malaise d’Alger après les révélations marocaines sur son implication dans la livraison d’armes fournis par le Hezbollah au Polisario, considérés comme deux mouvements terroristes, la diplomatie algérienne, tient visiblement à infliger des sanctions à son homologue marocaine. L’initiative d’une rupture ne viendrait pas, comme l’on s’y attendait de la part de Rabat qui a toutes les raisons d’en vouloir à l’Algérie, mais de lapart de cette dernière qui n’accepte pas que son nom soit traîné dans la boue et cité dans l’actualité terroriste. Depuis l’éclatement de l’affaire du Sahara en 1978, les relations entre les deux pays n’ont jamais été sereines, frôlant à plusieurs reprises la rupture et la fermeture des frontières depuis 1992 n’en sont que le meilleur exemple. Mais dans la conjoncture actuelle et avec la mobilisation de la communauté internationale, États-Unis en tête, fait craindre au voisin algérien, si les accusations marocaines sont étayées par des preuves irréfutables, d’être inscrite sur la liste noire des états qui soutiennent le terrorisme en raison de son soutien sans limites au Polisario.Dans ce qui s’apparente à une guerre entre services de renseignements, l’Algérie a toutes les raisons de croire que cette affaire est très mauvaise pour son image à travers le monde.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires