Algérie: 18 morts et plusieurs blessés dans un double attentat

Algérie: 18 morts et plusieurs blessés dans un double attentat

150
0
PARTAGER

Cette attaque, un double attentat-suicide, s’est produite moins de dix minutes après la rupture du jeûne du ramadan, vers 19h30, quand deux kamikazes, dont l’un à moto, se sont fait exploser à quelques secondes d’intervalle devant l’entrée du mess des officiers de l’école militaire, a précisé le quotidien francophone sur son site internet. Parmi les victimes figurent 16 militaires et deux civils, a précisé une source hospitalière.

Les blessés ont été évacués vers les hôpitaux des villes voisines de Sidi Ghiles et de Tipaza et vers l’hôpital central de l’armée à Aïn-Naadja à Alger, a indiqué une source hospitalière. Selon El-Watan, les deux kamikazes voulaient faire un grand nombre de victimes en s’introduisant à l’intérieur du mess des officiers de l’école au moment ou tous les militaires étaient rassemblés pour rompre le jeûne. Ces informations n’ont pas été confirmées de source officielle. Les autorités restent généralement très prudentes et distillent peu d’informations sur ces incidents.

Le ramadan propice aux attentats

Les attentats n’ont jamais complètement cessé malgré la politique de réconciliation nationale du président Abdelaziz Bouteflika au début des années 2000, offrant le pardon à de nombreux combattants islamistes qui ont déposé les armes.

La période du ramadan est généralement considérée comme propice par les groupes islamistes pour le jihad. Ainsi, depuis le début du jeûne début août, les islamistes ont multiplié les attentats à l’est d’Alger, particulièrement en Kabylie, ciblant à chaque fois les représentants des forces de l’ordre. Mardi soir, deux policiers et un militaire ont été tués dans deux attentats distincts dans la région de Bordj Bou Arreridj, à quelque 220 km sud-est de la capitale, et Boumerdes (50 km à l’est d’Alger).

Tizi Ouzou avait été le théâtre le 14 août d’un attentat-suicide, revendiqué par la branche maghrébine d’A-Qaïda (Aqmi), contre un commissariat de cette ville et qui avait fait 33 blessés, dont deux Chinois. La plupart des attaques contre les forces de sécurité sont attribuées à Aqmi, dont des éléments sont actifs en Kabylie.

 

AFP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires