Algérie: 3 militaires tués par une bombe

Algérie: 3 militaires tués par une bombe

350
0
PARTAGER

Des tirs d’armes automatiques contre le convoi ont suivi l’explosion de la bombe, selon le site du quotidien (francophone, indépendant) El Watan pour qui le bilan est de trois morts et quatre blessés. L’information n’a pas été confirmée officiellement. Cet attentat est le premier commis en Algérie depuis le début du ramadan, le 11 août. Mais le 6 août, le maire de la commune de Baghlia a été tué devant son domicile par un groupe armé.
« Le maire de Baghlia a été tué devant son domicile (…) par des hommes armés », avait déclaré un responsable de son parti, le Front de libération nationale (FLN, au pouvoir).

La commune de Baghlia est située à l’Est de la wilaya (département) de Boumerdès, région connue pour être l’un des fiefs des groupes islamistes armés affiliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le 25 juillet, au moins une personne avait été tuée dans une attaque suicide menée par un kamikaze au volant d’un véhicule piégé contre la gendarmerie d’Aït Aïssi, un village proche de Tizi Ouzou, en Kabylie, situé à une centaine de km à l’est d’Alger. L’attentat a été revendiqué par Aqmi.

Commentaires