PARTAGER

En Algérie, la gestion des enquêtes sur les journalistes algériens travaillant pour des médias étrangers a été confiée à la Direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA), révèle le site TSA.

Selon le site d’information, cette décision intervient près de deux ans après la dissolution du service de presse et de communication du DRS qui était dirigé par le colonel Fawzi.

« La DCSA a reçu une liste comportant des dizaines de noms de journalistes ayant déposé leurs dossiers d’accréditation depuis le début de l’année en cours », rapporte TSA se basant sur une « source sûre ».

La Direction centrale de la sécurité de l’armée a contacté ses différents centres opérationnels et ses services pour enquêter dans les lieux de résidence et de naissance des journalistes ayant demandé l’accréditation auprès du ministère de la Communication, poursuit-il, précisant que « les investigations ne s’intéresseront qu’à l’aspect sécuritaire ». « Elles concerneront aussi les fréquentations du journaliste, sa famille, ses amis, comme cela se fait pour les enquêtes d’habilitation sur les cadres supérieurs », selon la source de TSA.

Le retard enregistré par le ministère de la Communication dans l’attribution des cartes d’accréditations accordées d’habitude au mois de mars est dû à cette décision de confier ces investigations à la Direction centrale de la sécurité de l’armée qui a été prise fin juin, souligne le site d’information.

Commentaires