Algérie: nouveau recul des réserves de change (Banque)

Algérie: nouveau recul des réserves de change (Banque)

458
0
PARTAGER

Les réserves de change de l’Algérie s’établissaient à fin décembre 2014 à 178,938 milliards de dollars (mds USD), enregistrant un nouveau recul après une hausse continue depuis une dizaine d’années, en raison de la chute des prix du pétrole, a indiqué jeudi la Banque d’Algérie (BA).

De 185,273 milliards de dollars à la fin septembre 2014, ces réserves sont descendues à 178,938 mds USD fin décembre après avoir atteint 193,269 mds USD fin mars 2014 et 194 mds USD à fin décembre 2013, a précisé le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci, cité par l’agence de presse APS.

Fin 2006, ces réserves s’établissaient à 77,8 milliards de dollars. Depuis, elles n’ont cessé d’augmenter, des hausses pouvant atteindre jusqu’à vingt milliards de dollars par an.

La baisse des prix du pétrole a réduit les recettes d’hydrocarbures de l’Algérie qui se sont établies 58,34 milliards de dollars en 2014, contre 63 mds USD en 2013, selon la même source.

En dix ans, l’Algérie a engrangé 700 milliards de dollars de recettes pétrolières qui lui ont permis de rembourser la totalité de sa dette extérieure contractée dans les années 90 lorsque les prix des hydrocarbures avaient atteint le plancher de 10 dollars le baril.

Pour ne pas épuiser ses réserves de change dans l’hypothèse d’une poursuite de la baisse des revenus pétroliers, l’Algérie a décidé de contrôler rigoureusement son commerce international.

Commentaires