PARTAGER

La chancelière allemande Angela Merkel s’est prononcée samedi en faveur d’un très net durcissement des règles d’expulsion de demandeurs d’asile condamnés par la justice en Allemagne, en l’autorisant même pour ceux condamnés à une peine avec sursis.

« Si les réfugiés ont commis un délit », cela doit « avoir des conséquences, (…) cela veut dire que le droit (de séjour) doit s’arrêter s’il y a une peine de réclusion ou même avec sursis », a déclaré Mme Merkel, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion de la direction du parti à Mayence (sud-ouest). Les refugiés n’ont donc pas le droit de faire la moindre bétise dans le pays qui les accueille.

Commentaires