AMBASSADEUR AMÉRICAIN  » TRÈS SPÉCIAL  » A RABAT

AMBASSADEUR AMÉRICAIN  » TRÈS SPÉCIAL  » A RABAT

787
0
PARTAGER

 

Passe encore si Madame accompagnait son mari dans les cérémonies d’inauguration ou si elle faisait acte de présence dans les manifestations à caractère  culturel ou caritatif. Eh bien non, il se trouve que Madame ne rate aucune des activités de son mari, même les entretiens politiques que son ambassadeur de mari est appelé à avoir avec de hauts responsables marocains qui se trouvent du coup gênés et pris au dépourvu  par cette présence inattendue et peu courante. Car , il faut bien le dire , il est rare pour ne pas dire impossible de voir un diplomate représentant un autre pays, agir de la sorte et avec un tel naturel. Le plus curieux dans cette démarche, c’est que l’ambassadeur américain, n’a pas pour habitude reconnue , de prévenir  par avance ses hôtes et interlocuteurs de la présence de son épouse à ses côtés. C’est à croire que cette dernière veut tout savoir sur le Maroc et les idées de ses responsables pour satisfaire sa curiosité intellectuelle.

Son époux , connu pour être un démocrate convaincu, proche du président Obama pour qui il a contribué a récolter avec efficacité des fonds pour sa première campagne électorale, ne semble ressentir aucune susceptibilité a cette tradition qu’il a instaurée et qu’il ne changerait pas pour rien au monde. Interrogé par Actu-Maroc, un professeur de sciences politiques à l’université Georgetown de Washington estime que ce n’est pas le premier cas connu au sein de la diplomatie américaine et qu’il s’agit tout au plus d’un style personnel propre aux diplomates qui se veulent « cool  » dans l’exercice de leurs fonctions. Il est sûr ajoute-t-il que s’il avait été en poste dans un autre pays arabe conservateur, il n’agirait pas ainsi.

Au sein du corps diplomatique accrédité à Rabat, cette attitude fait sourire sans prêter à des interprétations. Reste qu’une sortie officielle de Madame Kaplan avec son mari est restée dans toutes les mémoires après avoir fait le tour des médias marocains et du web. C’était l’an dernier à Marrakech, à l’occasion de l’inauguration du salon international de l’aéronautique, quand Madame l’ambassadrice a sauté au cou du très islamiste premier ministre Abdelilah Benkirane pour lui faire la bise devant l’assistance. La photo qui a fait le buzz vaut toutes les explications. la diplomatie a parfois ses raisons que la raison ignore.

En attendant, le couple Kaplan continuera à mener à deux ses activités, le plus « diplomatiquement  » du monde.

Jalil Nouri pour actu-maroc.com ____________________

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires