Maison A la une Amnesty International dénonce « des propos choquants et scandaleux » du directeur du cabinet...

Amnesty International dénonce « des propos choquants et scandaleux » du directeur du cabinet de Bouteflika sur les Africains

1251
0
PARTAGER

Amnesty International a vivement dénoncé ce dimanche les propos du directeur de cabinet du président Bouteflika avec rang de ministre d’Etat, Ahmed Ouyahia, sur les migrants africains, les qualifiant de « choquants et scandaleux ! ».

Selon l’ONG de défense des droits de l’Homme, « De tels propos alimentent le racisme et favorisent la discrimination et le rejet de ces personnes ».

Dans un rappel à Ahmed Ouyahia, Amnesty souligne que « ces personnes ont fui les guerres, la violence et la pauvreté. Ils sont venus en Algérie chercher la paix et la sécurité. Il est de notre responsabilité de les accueillir, conformément aux textes internationaux signés et ratifiés par l’Algérie « .

 » Ces étrangers en séjour irrégulier sont source de crime, de drogue et de plusieurs autres fléaux », a déclaré samedi sur la chaîne Ennahar TV.

« On ne dit pas aux autorités : jetez ces migrants à la mer ou au-delà des déserts. Mais le séjour en Algérie doit obéir à des règles. On ne laissera pas le peuple algérien souffrir de l’anarchie », a clamé M. Ouyahia, également patron du Rassemblement national démocratique (RND), 2e parti d’Algérie et allié crucial du Front de libération nationale (FLN) de M. Bouteflika.

« Et quand on me parle de droits de l’Homme, je dis : nous sommes souverains chez nous », a-t-il ajouté.

Signe qu’il ne s’agit pas d’un dérapage, le RND a indiqué assumer les propos de son chef et accusé de nouveau les migrants d’être « devenus ces derniers temps une source pour tous les types de crimes ».

« Ce n’est pas Amnesty International qui va nous dicter notre conduite », a de son côté expliqué le porte-parole du parti, Seddik Chihab, au site Alg24.

La question qui se pose est : « Comment aurait réagi Ouyahia si un Européen avait tenu ces propos? ».

Commentaires