Annie Girardot est morte

Annie Girardot est morte

413
0
PARTAGER

Elle était sans doute l’une des plus populaires de nos actrices françaises. Annie Girardot qui vient de mourir à l’âge de 79 ans, était « votre cousine, votre tantine, votre maman, votre fiancée», comme elle le déclarait avec beaucoup d’affection à son public….«Elle est partie paisiblement. Maman et moi étions à ses côtés», a déclaré Lola Vogel, sa petite-fille.

Ses dernières années avaient été ravagées par la maladie d’Alzheimer comme en avait témoigné Ainsi va la vie, le documentaire de Nicolas Baulieu (1) qui concluait «Aujourd’hui, Annie ne sait plus rien d’Annie Girardot»…

Annie Girardot débute au cinéma en 1955 dans Treize à table d’André Hunebelle, mais c’est Visconti qui, en 1960, lui donnera un rôle à sa mesure dans Rocco et ses frères avec Alain Delon et Renato Salvatori, son futur mari et père de sa fille Giulia. Elle tournera ensuite dans plus de 150 films, alternant grands rôles et films médiocres. Boudée par la Nouvelle Vague, sa carrière sera relancée en 1967, par Vivre pour vivre de Lelouch, suivi de Mourir d’aimer de Cayatte (1971) – un succès considérable – Dr Françoise Gailland de Bertucelli, qui lui vaudra le César de la meilleure actrice en 1977, La Zizanie, avec Louis de Funès (1979)…

Récompensée du César 96 pour son rôle dans Les Misérables, puis César 2002 pour La pianiste, elle recevra la même année le Molière de la meilleure comédienne pour Madame Marguerite, un Sept d’or pour Le vent des moissons…«La grande carrière d’Annie Girardot est semée de lauriers, de bonheurs mais aussi de moments de fragilité et d’émotion», a souligné hier, le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand rappelant qu’elle fut «une immense comédienne, bien sûr, mais aussi une dame au grand cœur, une femme engagée et volontaire à tous les âges de sa vie et de sa carrière»…

Une femme au grand cœur dont le décès a immédiatement provoqué un afflux de condoléances sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook où une page « Hommage à Annie Girardot» a été créée quelques minutes à peine après l’annonce de sa mort, pour recueillir les posts et commentaires d’adieu. L’un d’eux résumant: «Ne pleurons pas parce qu’elle n’est plus; réjouissons-nous parce qu’elle a été».

Avec sa gouaille, la comédienne a mené sa carrière comme sa vie. «Il faut faire des folies pour ne rien regretter le jour où…»,avait-elle coutume de dire.

AFP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires