Appel à la poursuite du militantisme avec les mouvements des droits de...

Appel à la poursuite du militantisme avec les mouvements des droits de l’Homme marocains et arabes pour l’abolition de la peine de mort

290
0
PARTAGER

Les participants ont souligné, dans des recommandations publiées à l’issue d’une rencontre tenue sous le signe « la peine de mort entre la limitation graduelle et l’abolition définitive », la nécessité de poursuivre la pression pour assurer l’adhésion du Maroc aux mécanismes internationaux s’y rapportant à l’abolition de la peine capitale.

Ils ont insisté sur la nécessité d’accorder des garanties pour la protection des victimes de crimes appelant à ce que la politique pénale soit basée sur un jugement juste et le respect des normes internationales au sein des institutions pénitentiaires.

Par ailleurs, les intervenants ont passé en revue les différents développements qu’ont connus les régions maghrébine et arabe et salué les peuples tunisiens et égyptiens après leurs soulèvements populaires.

Ils ont préconisé de lancer un appel aux forces démocratiques et des droits de l’Homme en Egypte et en Tunisie pour donner plus d’importance au droit à la vie en introduisant l’abolition de la peine de mort dans la constitution.

La Coalition marocaine contre la peine de mort est l’un des organismes les plus actifs au niveau arabe, ce qui exige la généralisation de son expérience à d’autres pays, a estimé la représentante de l’Organisation internationale pour la réforme pénale, Pr. Taghrid Ahmed Jabr, affirmant que le Maroc pourrait être parmi les premiers pays à abolir la peine de mort.

Pour sa part, le syndicaliste Abderrahim Jamai a indiqué que la seule garantie pour l’abolition de la peine de mort est la constitutionnalisation de son abolition.

De son côté, M. Mostafa Znaidi a évoqué la résolution de l’ONU qui appelle les Etats à abolir la peine de mort ou au moins la réduire, soulignant qu’il y a des signes de progrès dans le domaine de l’abolition de la peine de mort, vu que 95 pays ont l’aboli, 35 pays ne l’exécutent pas.

A rappeler que la coalition a initié des sessions de formation au profit des jeunes en vue de les sensibiliser à leur rôle de défenseurs du droit à la vie et à la dignité humaine.

La Coalition marocaine contre la peine de mort regroupe plusieurs organisations, dont l’Association des barreaux des avocats, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH), le Forum marocain vérité et justice (FVS), et l’Observatoire marocain des prisons (OMP).

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires