Maison A la une APPELS AU BOYCOTT DU LAIT « CENTRALE », DE SIDI ALI ET LES STATIONS...

APPELS AU BOYCOTT DU LAIT « CENTRALE », DE SIDI ALI ET LES STATIONS AFRIQUIA

3572
0
PARTAGER

Le mouvement de boycott lancé par des internautes non identifiés sur les réseaux sociaux pour dénoncer leurs prix et visant le lait « Centrale », l’eau minérale SIdi Ali et avant eux les carburants « Afriquia » s’amplifie pour prendre des proportions alarmantes sur la place publique.

La confrontation entre partisans et adversaires de ce boycott tourne souvent aux accrochages violents au moment où les détaillants entrent en piste avec leur propre rupture avec certaines marques pour leur manque de souplesse en matière de paiement. Le manque à gagner commence à se faire ressentir dans les entreprises visées et leurs états-majors sont sur le pied de guerre pour faire face à cette situation devenue incontrôlable en raison de la puissance des réseaux sociaux. Au point que le ministre de l’économie et des finances a été interpellé à la deuxième chambre du parlement pour se contenter de défendre les entreprises visées pour leur contribution fiscale et leur création d’emplois, mais qui a raté sa sortie, en traitant les initiateurs de cette campagne de « fous » et jeter de l’huile sur le feu.

S’il est vrai que certains produits connaissent des hausses injustifiées et s’il est vrai qu’à la veille de chaque mois sacré de Ramadan la spéculation bat son plein, nombreux persistent à croire que cette campagne a avant tout des motivations politiques pour chauffer les esprits à l’approche de la fête du travail et du mois de Ramadan.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

 

Commentaires