APRES L’AFFAIRE « OUZZINE », BENKIRANE PENSE REMANIER AU PLUS TÔT

APRES L’AFFAIRE « OUZZINE », BENKIRANE PENSE REMANIER AU PLUS TÔT

607
0
PARTAGER

 

Selon des membres de son parti, le premier ministre islamiste songe depuis longtemps à ce remaniement devant la multiplication de scandales visant des ministres dont il souhaite se débarrasser alors que la conjoncture s’y prête aujourd’hui. la décision de la mise à l’écart du ministre de la jeunesse et des sorts lui balise le chemin et lui facilite la tâche pour faire avaler cette pilule à ses partenaires de la coalition gouvernementale qui n’y trouveront  rien à redire.

Chose d’autant plus aisée que l’un de ses partenaires, le Mouvement Populaire, est revenu sur sa menace de se retirer du gouvernement si le ministre qui n’est plus en odeur de sainteté après le scandale venait à en être exclu.

Or, il ne fit aucun doute que ce ministre sera acculé à démissionner après les résultats de l’enquête qui ne sauraient tarder, on parle même des prochaines heures, et de son lâchage par son parti, déjà très secoué par cette affaire et d’autres dans lesquelles sont cités plusieurs de ses ministres mais qui n’ont jamais et curieusement poussé le chef du gouvernement à se passer de leurs services. Pire encore et avant que ne tombe la décision royale, ce dernier continuait à minimiser les faits et considérait qu’il ne s’agissait pas d’une catastrophe nationale, songeant probablement à éviter une crise avec ses alliés qui conduirait à l’éclatement de la majorité à deux années de la fin de son mandat.

Son parti est unanime à demander un remaniement qu’il juge indispensable pour ne plus être accusé d’encourager la dilapidation des deniers publics et pour regagner en crédibilité auprès des électeurs à six mois des élections communales.

Actu-maroc.com —————————-

 

Commentaires