PARTAGER

Naufrage loin du Nil

Cela a tout l’air d’un très mauvais film qu’on a déjà vu. Un scénario catastrophe comme il s’en produit malheureusement de plus en plus fréquemment ces dernières années.
Un avion dont la trace disparaît mystérieusement des radars malgré une météo splendide.

L’effroi et la terreur qui s’emparent des proches des victimes sont à peine imaginables ou juste supportables malgré le soutien psychologique mis en place à Paris et au Caire..
Comme par hasard la compagnie incriminée ou concernée écarte  d’emblée la thèse de la défaillance technique ou de la panne en plein vol alors qu’on ne sait pas encore que l’appareil a fait un krach en plein mer.Qu’il sagisse d’Egyptair ou d’une autre compagnie  n’est pas la question car ce genre de malheur qui brise des centaines de destins sans compter la vie des familles qui déplorent leur mort  cela narrive pas qu’aux autres ..

Du côté du gouvernement égyptien, on plaide favorablement pour la piste terroriste. On sent la précipitation et l’improvisation mais on comprend bien que c’est la mode de tout mettre sur le dos du terrorisme même en hypothèse ou en vague supposition!

Dans les faits. en vérité avant que les autorités Grecques ne confirment définitivement l’endroit précis du krach et les premiers débris de l’Airbus A380, les thèses les plus paradoxales et les pistes les plus saugrenues sont envisagées de Paris au Caire et sur les chaînes d’information en continu des experts de tous bords et des spécialistes de tous poils se relayeront jour et nuit analysant des hypothèses et scrutant des pistes. Un exercice médiatique qu’il s’agit de maîtriser car on ne sait jamais quand une catastrophe aérienne va vous tomber sur la tête..

Notre planète est tellement entrée dans une ère d’incertitudes, de tourmente et de turbulences sans jeux de mots aucun que ces catastrophes aériennes à répétition sont en train de faire du ciel l’un des endroits les moins sûrs qui soient et sans que le célèbre BEA n’apporte des explications et des solutions pour lever de persistantes zones d’ombre et des mystères qui restent entiers.

L’on se rappelle l’énigme de la disparition il y a deux ans de l’avion malaisien dont on a toujours pas trouvé de traces , et comment une compagnie aussi sérieuse et crédible a plaidé la thèse du suicide du copilote après le Krach d’un appareil de sa filiale  de Germanwings avec près de 140 personnes à bord dans les Alpes françaises l’hiver dernier.

Qu’on retrouve ou non les boîtes  noires de l’appareil égyptien dans les trois semaines qui viennent , il n’est pas certain que toutes les conclusions soient rendues publiques et encore moins que toute la vérité ne soit encore dissimulée pour des raisons que le commun des mortels ne peut même pas imaginer.

L’omerta qui règne sur le monde de l’Aéronautique et l’usage qui en est  fait sont une sacrée épée qui pèsent sur les compagnies aériennes et sur la vie de  dizaines de millions  de voyageurs !

Jusqu’à quand!?

 

La Chronique de Hafid FASSI FIHRI

Commentaires