PARTAGER

Les résidents marocains à l’étranger ne sont qu’à demi satisfaits des
dernières mesures prises par le ministère des affaires étrangères
suite adressées par le roi dans son discours concernant les lacunes
dans le rendement des consulats. Un plan incluant le départ de 70% du
corps consulaire ainsi que d’autres mesures ont été adoptés mais cela ne
semble guère suffisant. Des mouvements citoyens de marocains établis
en Europe souhaitent, en effet, pour que leurs doléances soient mieux
prises en compte, la disparition pure et simple du ministère chargé des
Marocains résidant à l’étranger dont ils mettent en avant l’inefficacité
et celle du CCME, le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger,
créé selon eux, pour servir seulement d’alibi à la nouvelle constitution
et qui a failli à toutes ses missions après plusieurs années d’existence.

Ces critiques ne sont pas nouvelles tant le fossé s’est creusée entre
ces marocains et les institutions en charge de leurs affaires dont
certains ignorent jusqu’à l’existence. Dès lors, il faudra s’attendre
dans les prochains mois, surtout avec les élections dont ils sont
écartés, ces marocains de l’étranger augmenter la pression auprès des
autorités pour clarifier leurs relation avec leur pays d’origine et ne
plus souffrir d’ostracisme dont ils sont victimes sur plusieurs
plans.

Par Jalil Nouri

Commentaires