Maison A la une Après les bus roses pour les femmes, le PJD veut supprimer les...

Après les bus roses pour les femmes, le PJD veut supprimer les écoles mixtes

777
0
PARTAGER

Chassez le naturel, il revient au galop ! L’adage convient bien aux élus du parti islamiste du PJD, qui, depuis l’arrivée de leur nouveau chef à la tête de la formation, semble, y vouloir lui compliquer le mandat en lançant des initiatives que l’on croyait oubliées.

Après la proposition du maire de Rabat visant l’instauration dans la capitale de bus peints en rose réservées aux seules personnes de sexe féminin, des députés de la première chambre issus toujours de cette formation, ont cru bon remettre sur le tapis, l’épineuse question de la mixité des écoles en prenant pour prétexte la violence dans les établissements scolaires.

Les députés qui ont ouvert ce débat n’ont pas craint d’exprimer le souhait de voir les filles séparées des garçons dans leurs propres écoles avec des enseignantes du même sexe, exclusivement, de manière à marquer définitivement la séparation. En abordant cette question épineuse, les députés du PJD ont clairement mis le feu aux poudres dans la première chambre du parlement en choisissant bien l’opportunité d’une telle démarche, comme s’ils voulaient noyer le poisson et voler au secours de leur chef qui subit des volées de bois vert sur son projet d’instauration d’un régime d’enseignement public payant.

Le débat inquiète au plus haut point la société civile qui y voit le début d’un grand retour en arrière.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires