Arabie Saoudite: arrestation de 149 membres d’Al-Qaïda, la plupart liés à l’Aqpa

Arabie Saoudite: arrestation de 149 membres d’Al-Qaïda, la plupart liés à l’Aqpa

258
0
PARTAGER

Parmi les détenus figurent des Saoudiens et des ressortissants étrangers liés à Al-Qaïda au Yémen, mais aussi en Afghanistan et en Somalie, a déclaré aux journalistes le porte-parole du ministère le général Mansour al-Turki.
« La plus grande majorité (des cellules) avaient été créées par l’Aqpa », a affirmé le responsable, en référence à Al-Qaïda dans la péninsule arabique, basé au Yémen et dirigé par des Yéménites et des Saoudiens.
« Certaines avaient des liens avec Al-Qaïda en Afghanistan et d’autres étaient liés à Al-Qaïda en Somalie », avec qui elles ont suivi des entraînements, a-t-il ajouté.

Le général Turki a fourni peu de détails sur les activités des cellules, mais il a indiqué que « la plupart des complots étaient dirigés contre des individus », essentiellement des dirigeants politiques, des responsables des services de sécurité, des journalistes et des résidents étrangers « non musulmans » ou « occidentaux ».

Il n’a pas dit s’ils projetaient d’attaquer des sites vitaux pour l’économie, comme des sites de stockage de pétrole, des oléoducs ou des raffineries, qu’Al-Qaïda avaient tenté d’attaquer il y a cinq ans.
Une des cellules formait des gens à l’utilisation des bombes électroniques, vraisemblablement pour des voitures piégées, une autre s’occupait de collecter des fonds pour Al-Qaïda à l’étranger, a dit le général Turki. Un autre groupe projetait de s’emparer d’armes des services de sécurité.
« C’est un effort continu d’Al-Qaïda. Al-Qaïda ne renoncera jamais », a-t-il affirmé. C’est un nouveau signe qu’Al-Qaïda cherche toujours à mener des attaques en Arabie saoudite, a-t-il poursuivi.

Parmi les 149 personnes arrêtées, 25 sont des ressortissants étrangers, uniquement présentés comme étant d’origine arabe, africaine et asiatique.
Une femme, saoudienne, a également été arrêtée pour avoir publié des textes d’Al-Qaïda sur internet sous des pseudonymes, a-t-il ajouté.

La plupart de ces personnes avaient des liens avec l’Aqpa, qui était notamment derrière l’envoi de colis piégés destinés aux Etats-Unis en octobre.
« Ils ont envoyé des (personnes) ici. Dans la plupart des cas, l’Aqpa les a recrutées en Arabie saoudite », a précisé le responsable saoudien.

Les autorités ont également saisi des dizaines d’ordinateurs, des documents et des armes devant être utilisées pour les attaques, a dit le responsable ajoutant que Ryad avait contacté Interpol pour l’arrestation d’autres personnes dans cette affaire.
Quelque 600.000 dollars, destinés au soutien d’Al-Qaïda à l’intérieur et à l’extérieur de l’Arabie saoudite, ont également étaient saisis.

Al-Qaïda a souvent utilisé le petit pèlerinage à Le Mecque pour établir des contacts, a dit le général Turki.

En mars, les autorités avaient annoncé l’arrestation de 113 personnes liées à Al-Qaïda.
Le 5 octobre, des responsables d’Aqpa avaient menacé de lancer des attentats contre des membres de la famille régnante, dans un message vidéo publié sur internet.
En août 2009, le vice-ministre de l’Intérieur, Mohammed ben Nayef, avait échappé à un attentat suicide perpétré par Aqpa.

AFP

Commentaires