Arabie Saoudite : scènes de désolation à Jeddah au lendemain d’inondations

Arabie Saoudite : scènes de désolation à Jeddah au lendemain d’inondations

192
0
PARTAGER

Des canots de la défense civile tentaient encore jeudi de secourir des habitants dont les bureaux ou les habitations étaient isolés par les eaux à la suite de pluies torrentielles qui se sont abattues mercredi sur la capitale économique de l’Arabie Saoudite, selon un correspondant de l’AFP.

 

Un déluge s’est soudainement abattu sur la ville mercredi en fin de matinée, prenant par surprise fonctionnaires, élèves et étudiants qui, pris de panique par la montée subite du niveau des eaux, ont abandonné leurs bureaux et leurs classes pour se réfugier dans les étages supérieurs de leurs bâtiments.
« J’ai dû abandonner ma voiture en pleine rue et marcher dans les flots pour pouvoir rentrer chez moi. Et je ne sais pas encore si je peux récupérer ma voiture », dit Walid, un fonctionnaire de 29 ans.

Des dizaines de voitures ont été emportées par les crues, comme sur l’avenue du Roi Abdallah, l’une des principales artères de Jeddah où un tunnel, aménagé récemment, a été complètement inondé.
Certains automobilistes ont cherché à trouver refuge sur le toit de leurs véhicules qui flottaient, dans l’espoir d’être secourus par la défense civile. Cette dernière, mobilisant notamment des hélicoptères, a pu sauver plus de 1.330 personnes, menacées par les inondations, selon des sources concordantes.
Les services publics étaient perturbés jeudi à Jeddah où l’université du roi Abdel Aziz a annoncé aux étudiants la suspension des examens, et les écoles ont été fermées jusqu’à nouvel ordre.

La compagnie aérienne Saudi Airlines a indiqué qu’elle pourrait annuler certains de ses vols car une partie de son personnel ne pouvait rejoindre l’aéroport de la ville.

Des centaines de voitures endommagées, renversées ou couvertes de boue, gisaient au bord des routes ou dans certains quartiers résidentiels.

Plusieurs habitants de Jeddah, une métropole de quelque 2,6 millions d’habitants, ont exprimé leur colère contre les autorités locales qui avaient été brutalement rappelées à l’ordre par le roi Abdallah après des inondations dévastatrices de novembre 2009 qui avaient fait 123 morts.
« Les inondations de l’an dernier avaient touché la partie orientale de Jeddah et les autorités avaient invoqué l’incapacité des infrastructures à drainer les flots. Aujourd’hui, je ne sais pas ce quel prétexte elles vont présenter », s’emporte Majed Ahmed, 33 ans, bloqué par les eaux dans une avenue du sud de Jeddah.

« Le roi avait ordonné de mettre tous les fonds nécessaires pour remédier à la situation mais la corruption semble sévir encore. Nous voulons le limogeage des responsables d’une telle catastrophe et leur demander des comptes », a-t-il ajouté à l’AFP.

Mercredi, le souverain saoudien a décrété la mobilisation de tous les services concernés « en raison des énormes dégâts provoqués par les pluies et les crues à Jeddah et dans ses environs, et du risque d’inondations dans plusieurs régions de la province de Jeddah ».

Après les inondations de novembre 2009 qui avaient fait 123 morts, le roi avait ordonné des poursuites judiciaires contre des responsables et entrepreneurs pour leur responsabilité présumée dans ces inondations.

Il avait demandé des actions en justice dans les cas présumés de corruption, de mauvaise gestion de l’immobilier et de l’aménagement du territoire.

Cette enquête s’était concentrée sur les facteurs qui avaient amplifié les effets des inondations, notamment l’incapacité des infrastructures de la ville à drainer les flots et la construction anarchique dans et autour de la cité.

AFP

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires