Argentine: la justice valide la loi contre la concentration des médias audiovisuels

Argentine: la justice valide la loi contre la concentration des médias audiovisuels

298
0
PARTAGER

La victoire que le gouvernement attendait le 7 décembre, il l’a eue une semaine plus tard. Le « 7-D » selon la terminologie officielle, la loi sur l’audiovisuel, devait s’appliquer en totalité, obligeant Clarín, le premier groupe multimédia du pays, à vendre un grand nombre de ses radios et chaînes de télévision, ainsi qu’une partie de ses abonnés au câble. Mais à la dernière minute, un tribunal avait suspendu l’entrée en vigueur de la loi, en attendant la décision d’un juge qui devait se prononcer sur un recours en inconstitutionnalité présenté par Clarín et concernant deux de ses articles.

Contre toute attente, le juge n’a pas tardé à se prononcer. Le vendredi 14 décembre, il a déclaré que les articles en question n’étaient en rien contraires à la Constitution et que, en conséquence, la loi devait s’appliquer immédiatement. Privé de « 7-D », le gouvernement, euphorique, a salué le « 14-D ».

Certes, Clarín fera appel, et le dernier mot reviendra à la Cour suprême. Mais il est très peu probable que celle-ci désavoue la sentence de vendredi. Jusqu´ici, elle s’est contentée de demander que chacun prenne ses responsabilités, comme l’a fait le juge d’instance.

 

AFP

 

Commentaires