PARTAGER

Le bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) a réussi à arrêter, vendredi dernier à Mohammedia, un ressortissant belge d’origine marocaine en relation directe avec certains auteurs des attentats terroristes perpétrés en novembre dernier à Paris.

L’enquête en cours a révélé que le prévenu a voyagé en Syrie à partir de la Belgique en compagnie de l’un des kamikazes de Saint Denis (Paris) pour rejoindre, dans un premier temps, le  »Front Al-Nosra » avant de rallier, par la suite, les rangs de l’organisation  »Daech » où il a bénéficié d’entrainements militaires sur le maniement de différents types d’armes et sur les techniques de guérilla, avant d’être affecté sur l’un des fronts du conflit, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Lors de son séjour en Syrie, le mis en cause avait noué des liens étroits avec des dirigeants de Daech, dont le cerveau des attentats de Paris, et qui avaient menacé de lancer des attaques terroristes contre la France et la Belgique, souligne le communiqué.

Le prévenu avait, par la suite, quitté cette zone de conflit pour se rendre en Turquie, avant de se diriger vers l’Allemagne, puis la Belgique et rejoindre finalement le Royaume à partir des Pays Bas, précise la même source.

Le prévenu sera déféré devant la justice une fois achevée l’enquête supervisée par le parquet général compétent, conclut le communiqué.

Commentaires