PARTAGER

Important coup de filet des autorités marocaines. Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce vendredi que le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a arrêté mercredi, jeudi et ce vendredi 15 personnes soupçonnées d’avoir prêté allégeance à l’organisation «Etat islamique».

«Ces personnes s’activaient au niveau des villes de Casablanca, Fès, Nador, Tétouan, Essaouira, Fqih Bensaleh, Tanger, Marrakech, Oujda et Agadir», indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Les premières éléments de l’enquête indiquent que ces personnes se sont inscrites dans des campagnes de provocation et se sont engagées à mener des opérations terroristes dans le royaume, «à l’instar de ce qui est entrepris par l’organisation terroriste à travers ses actions, ses attentats et ses meurtres en Syrie et en Irak».

L’enquête a démontré que certaines des personnes arrêtées ont pu acquérir des compétences dans la fabrication d’explosifs. «Ils étaient en passe d’acquérir des matières premières pour la fabrication d’engins explosifs improvisés, dans l’objectif de mener des opérations terroristes ciblant certains sites et lieux vitaux et de nombreuses villes du Royaume», poursuit le communiqué.

L’un des suspects a même entamé la surveillance de plusieurs cibles à Casablanca, en préparation d’une vidéo dans laquelle il comptait revendiquer l’attentat terroriste. Le BCIJ révèle également que certaines personnes arrêtées tentaient, de leur côté, d’obtenir des armes à feu pour la liquidation de personnalités publiques et militaires.

Les suspects seront déférés devant la justice dès la fin de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

 

Commentaires