PARTAGER

Le mystère reste entier sur l’assassinat du journaliste-photographe de l’agence de presse officielle marocaine, Hassan Shaimi, à son domicile situé à Témara près de Rabat.

L’annonce de sa mort a consterné ses collègues d’autant plus qu’il s’agit d’un assassinat précédé de plusieurs blessures sur différentes parties du corps après qu’il ait été ligoté, une position dans laquelle l’ont retrouvé les éléments de la police judiciaire et scientifique dépêchés sur place. Tout porte à croire qu’il s’agit soit d’une vengeance personnelle soit d’un vol pouvant expliquer ce meurtre d’une personne à priori sans problèmes, aux nombreuses occupation professionnelles, après avoir intégré l’agence de presse officielle depuis l’année 1991, un poste qu’il n’a plus quitté.

Les voisins, qui ont alerté la police, n’ont rien entendu de particulier avant et après le meurtre et ont affirmé que la victime ne recevait que peu d’étrangers dans son domicile.

La ville où il réside connait de plus en plus ces derniers temps et régulièrement des agressions et des affaires de vol, y compris en plein jour et ciblant des étrangers pour des vols à l’arme blanche, devenus nombreux en raison de son expansion .

Commentaires