Atelier à Marrakech: Nécessité de développer les législations nationales relatives aux organisations...

Atelier à Marrakech: Nécessité de développer les législations nationales relatives aux organisations de la société démocratique

152
0
PARTAGER

A la clôture dimanche de cet atelier de deux jours initié sous le thème « Construire la démocratie: rôle et participation des jeunes et de la société civile » et qui s’insère dans le cadre du 8-ème Forum pour l’Avenir, co-présidé par la France et le Koweït, les représentants d’organisations de la société civile de la région MENA et de pays membres du G8 ont également appelé à la mise en place de mécanismes de concertation en vue d’encourager les partenariats multipartites dans la région.

L’accent a été mis aussi sur la nécessité de renforcer la participation des jeunes à la vie politique à travers notamment la promotion de leurs compétences et la démocratisation des institutions pour qu’ils puissent participer de manière efficiente au processus de prise de décision.

Les participants ont, en outre, plaidé pour la mise en place de mécanismes à même de renforcer les capacités des jeunes et des acteurs de la société civile et d’encourager l’échange d’expériences et d’expertises ainsi que la création de banques de données et de centres de formation.

Ils ont également appelé à l’institution d’un fonds destiné à accompagner les jeunes porteurs de projets dans la région MENA avec l’élaboration de critères garantissant l’égalité des chances.

Il a été aussi recommandé aux gouvernements de la région de reconnaître le rôle et l’importance de la société civile dans le développement économique des sociétés, notamment dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, et leur représentativité dans le cadre d’un dialogue social effectif.

Pour ce qui est de la libéralisation de l’espace médiatique, les participants ont mis l’accent sur la nécessité du respect des normes universelles garantissant notamment le droit d’accès à l’information et la liberté d’opinion et d’expression.

Ils ont, dans ce contexte, appelé à la mise en place de conseils nationaux en charge de l’organisation de l’espace audiovisuel de nature à garantir le pluralisme politique et culturel comme ils ont plaidé pour l’adoption de règles juridiques garantissant les droits des journalistes, des blogueurs et des usagers des nouvelles technologies de l’information.

L’atelier de Marrakech se veut le prolongement de deux autres ateliers organisés respectivement en mai et juin derniers à Koweït et Marseille sur l’égalité des sexes et les questions inhérentes à l’emploi, l’intégration régionale et aux économies, a-t-il dit.

Ces trois ateliers s’inscrivent dans le cadre des préparatifs pour la tenue d’une réunion ministérielle, prévue en novembre prochain à Koweït, consacrée au dialogue avec les sociétés civiles et qui aura pour mission de faire la synthèse de tout le travail de l’année du Forum pour l’Avenir.

Les travaux de cette rencontre ont porté sur des sujets divers, dont « Nouvelles dynamiques pour la société civile et la jeunesse dans la région », « Progrès et obstacles aux processus démocratiques », « Inclusion de la jeunesse dans l’espace public », « Cadres de concertation et outils pour l’évolution démocratique », « Emploi et opportunités économiques pour les jeunes » et « La presse et les médias dans l’espace public ».

map ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires