PARTAGER

Un total de 126 personnes, dont 33 blessées, ont été libérées et trois djihadistes tués lors de l’intervention des forces de sécurité contre les auteurs des attaques au centre de Ouagadougou, a affirmé le ministre de l’Intérieur Simon Compaoré, en soulignant qu’un assaut était encore en cours.

 « 126 personnes, dont au moins 33 blessées, ont été libérées. Trois djihadistes, un arabe et deux négro-africains, ont été tués », a affirmé le ministre précisant: « les assauts sur l’hôtel Splendid et le (café-restaurant) Cappuccino (situé en face du Splendid) sont terminés. Mais un assaut est toujours en cours sur l’hôtel Ybi », situé à côté du Cappuccino.

Pas de bilan officiel
Au moins 22 personnes ont été tuées selon un bilan provisoire. « Il y a au moins 22 morts », a affirmé une source sécuritaire alors que dans la nuit des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d’une « vingtaine de morts ». Aucun bilan officiel n’a été donné mais deux ministres ont confirmé qu’il y avait « des morts » sans pouvoir donner de chiffre exact et alors que les opérations ne sont pas encore terminées.

Un commando djihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux, faisant au moins une vingtaine de morts et prenant des otages, une opération revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique, moins de deux mois après une attaque similaire au Mali.

Commentaires