Attaque meurtrière contre l’ONU en Afghanistan: 12 morts, dont au moins 7...

Attaque meurtrière contre l’ONU en Afghanistan: 12 morts, dont au moins 7 employés

210
0
PARTAGER

Si ce bilan fourni par les autorités provinciales est confirmé, c’est l’attaque la plus meurtrière contre l’ONU en Afghanistan depuis l’invasion de ce pays par une coalition internationale fin 2001, pour faire tomber le régime des talibans.
« Sept employés de l’Unama (Mission de l’ONU en Afghanistan) ont été tués, cinq sont népalais et deux sont européens, une femme et un homme », a déclaré Atta Mohammad Nour, le gouverneur de la province de Balkh, dont Mazar-i-Sharif est la capitale.

 

A Oslo, l’armée norvégienne a annoncé vendredi soir qu’un officier norvégien figurait, selon « toute vraisemblance », parmi les personnes tuées au cours de l’attaque à Mazar-i-Sharif.
« Cinq manifestants ont été tués et 20 blessés », a ajouté le gouverneur pendant une conférence de presse, affirmant que « plus de 20 insurgés impliqués dans l’attaque avaient été arrêtés ».

Peu avant le chef de la police pour le Nord de l’Afghanistan, le général Mohammad Daud Daud, avait fait état de la mort de huit employés de l’ONU.

A New York, le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, a confirmé « qu’il y avait des morts dans le personnel de l’ONU », sans en préciser le nombre.

Une partie du bâtiment de l’ONU a été incendié, selon le correspondant de l’AFP.
Selon le gouverneur provincial, « il n’était pas prévu que la manifestation prenne la direction des bureaux de l’Unama, mais un groupe d’insurgés est allé attaquer le siège de l’Unama ».

Un porte-parole de la police à Mazar-i-Sharif, Lal Mohammad Ahmadzai, avait affirmé plus tôt à l’AFP que des insurgés « talibans avaient infiltré les manifestants ».
« Certains portaient déjà des armes, d’autres en ont récupéré sur les gardes de sécurité » de l’ONU, après avoir pénétré dans le siège de l’Unama vers 15H00 (10H30 GMT), a expliqué M. Ahmadzai.

Le 28 octobre 2009, cinq employés expatriés de l’ONU avaient été tués dans l’attaque d’une maison d’hôtes de Kaboul, revendiquée par les talibans qui mènent une sanglante insurrection depuis qu’ils ont été chassés du pouvoir en novembre 2001.

Selon le correspondant de l’AFP à Mazar-i-Sharif, les violences, accompagnées de tirs et de détonations, se sont poursuivies jusque vers 20H00 (15H30 GMT) dans la ville, où la police était massivement déployée vendredi soir.

La manifestation avait commencé après la traditionnelle prière du vendredi.
Les manifestants – environ 500, selon le correspondant de l’AFP – ont fait une déclaration exigeant que le gouvernement afghan « coupe tout lien diplomatique avec les Etats-Unis s’ils ne poursuivent pas le pasteur qui a brûlé le Coran ».

Ils ont en outre demandé au Parlement de « déclarer illégale la présence de troupes étrangères en Afghanistan », où environ 132.000 soldats étrangers, aux deux tiers américains, soutiennent le gouvernement de Kaboul face aux talibans.

M. Ahmadzai a également indiqué que deux des employés de l’ONU tués avaient été décapités, ce qu’un responsable provincial de la police le général Abdul Rauf Taj, a démenti.
Mazar-i-Sharif est l’une des sept zones choisies par le président Hamid Karzaï et la coalition internationale pour inaugurer le processus dit de « transition ». Les forces étrangères y transmettront la responsabilité de la sécurité dès le 1er juillet aux forces afghanes.
Plusieurs milliers de personnes ont aussi manifesté vendredi à Hérat (ouest) et 200 à Kaboul, chaque fois sans incident contre l’autodafé du Coran, mi-mars, par un pasteur intégriste américain.
En mai 2005, une quinzaine de personnes avaient été tuées en Afghanistan au cours de plusieurs jours de manifestations après un article du magazine Newsweek – qui s’était avéré erroné – affirmant que des soldats américains avaient profané un Coran à la prison de Guantanamo.

 

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires