Attaquer l’Iran conduirait à la destruction d’Israël, selon Mahmoud Ahmadinejad

Attaquer l’Iran conduirait à la destruction d’Israël, selon Mahmoud Ahmadinejad

369
0
PARTAGER

« Tout acte contre l’Iran conduirait à la destruction de l’entité sioniste » (Israël, NDLR), a dit aux journalistes le président iranien lors d’une conférence de presse avec l’émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani.

« L’entité sioniste et le gouvernement américain frapperont tout pays dans la région quand ils le veulent et ils n’attendront pas d’avoir la permission (…), mais pour le moment ils ne sont pas en mesure de le faire », a encore déclaré M. Ahmadinejad, dont les propos en persan étaient traduits en arabe.
« L’Iran a la capacité de répondre durement », a-t-il poursuivi.

Israël n’a jamais écarté l’option militaire dans le dossier du nucléaire iranien. Téhéran, malgré ses dénégations, est soupçonné par les pays occidentaux et l’Etat hébreu de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert de programme civil.

Le régime iranien, ennemi juré d’Israël dont il prédit régulièrement la disparition, soutient le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza et s’oppose à tout compromis avec l’Etat hébreu.
Mahmoud Ahmadinejad a estimé que les déclarations évoquant d’éventuelles attaques contre son pays étaient destinées à « mettre l’Iran sous pression ».
« Il n’y aura pas de guerre contre l’Iran », a t-il affirmé.

En outre, il a à nouveau critiqué la récente reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes, évoquant une « déchéance » d’Israël. L’Etat hébreu est dans un « état critique et espère se ranimer grâce à un dialogue infructueux », a-t-il jugé.

Vendredi, à l’occasion de la « Journée de Qods » (Jérusalem) célébrée en Iran, il avait dénoncé la reprise de ce dialogue, fustigeant Israël mais aussi l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas.
Au Qatar, les entretiens du président iranien avec l’émir devaient porter sur « le renforcement des relations bilatérales, les questions régionales, la question palestinienne et les inondations au Pakistan, » d’après l’ambassadeur d’Iran dans ce pays, Abdollah Sohrabi.

Le Qatar entretient de bonnes relations avec l’Iran contrairement à d’autres de ses voisins arabes du Golfe.

Les deux pays ont signé en mars un accord de sécurité, bien que le Qatar soit l’un des principaux alliés des Etats-Unis dans la région et qu’il abrite la plus grande base américaine de la région.

AFP

Commentaires