Atteinte du cancer, une Marocaine partage son histoire sur Facebook

Atteinte du cancer, une Marocaine partage son histoire sur Facebook

1502
0
PARTAGER

Dalal, une Marocaine atteinte du cancer a partagé son histoire sur Facebook. Sur la page « Smile to fight » (Sourire pour lutter), elle avoue avoir réussi à combattre ses peurs après l’annonce de sa maladie, mais déplore la pénurie de sang dans les hôpitaux marocains.

« Mon objectif est que le cancer soit simplement une partie de ma vie, je ne veux pas que ma vie se résume au cancer ». Voilà comment une jeune Marocaine, atteinte de cette maladie, compte se battre. Sur sa page « Smile to fight », Dalal avoue avoir réussi à dominer ses peurs après avoir appris son cancer même si au début l’annonce du médecin l’a beaucoup affectée.

L’objectif de cette page est mettre plus de lumière sur le monde du cancer et  expliquer « tout ce qu’il faut pour lutter contre une telle maladie ». Pour la Marocaine atteinte du sarcome d’Ewing (forme de cancer des os), il est important de partager son histoire. Sur le réseau social, la page compte près de 8 000 « j’aime ». Des témoignages, des encouragements et plusieurs autres formes de soutiens affluent.

Don de sang

Selon Dalal qui a subi plusieurs chimiothérapies, l’un des problèmes majeurs rencontrés durant son traitement a été le don de sang. En raison de la pénurie dans les hôpitaux marocains, elle a appelé les gens à donner leur sang pour sauver la vie des patients. « J’ai eu peur de perdre ma vie à cause de la pénurie de sang à laquelle notre pays est confronté », explique la Marocaine, dont la famille s’est mobilisée pour le don.

Dalal évoque le cas d’une jeune Casablancaise qui était confrontée au même problème. Les frères de cette patiente ont demandé des donneurs via Facebook. Heureusement, elle a pu bénéficier d’un don. « Même si elle est toujours malade, au moins elle est encore en vie », se réjouit Dalal. Pour cette dernière, les Marocains devraient faire plus d’effort dans le don de sang. « Ca ne prend pas beaucoup de temps de donner du sang. Toutefois, s’ils ne le font pas, c’est une vie qui pourrait être perdue !», regrette-t-elle.

« Je suppose que les gens ne donnent pas du sang parce qu’ils ont peur des aiguilles. Mais permettez-moi d’être sincère avec vous et vous dire que j’ai peur de perdre ma vie à cause de la pénurie de sang… ». « Sachant que le don de sang n’a pas de mauvaise conséquence sur la santé, pourquoi ne le faites-vous pas? », se demande-t-elle. Espérons que son appel sera entendu.

Commentaires