ATTENTAT DE MARRAKECH, UNE SEMAINE APRES…

ATTENTAT DE MARRAKECH, UNE SEMAINE APRES…

358
0
PARTAGER

Fort heureusement, les tours opérateurs français, qui font affluer à Marrakech la grande majorité de ses visiteurs, n’ont pas annulé leurs bons de commande estimant qu’un attentat peut se produire partout dans le monde et qu’il fallait coûte que coûte maintenir l’ensemble des départs vers cette destination. Il faut dire que la population de Marrakech, dont une partie importante vit du tourisme, s’attendait au pire avec cet attentat, le deuxième du genre que connait cette première ville touristique du Maroc. A  première vue, ce ne sera pas le cas, même si l’alerte reste générale dans le pays dans la crainte d’une réplique. La mobilisation des forces de sécurité reste de mise et les barrages sont visibles à l’entrée des villes.

Si la vie a repris son cours normal dans la capitale touristique du pays, l’image toujours présente d’un Café Argana dévasté par cet attentat toujours pas revendiqué reste prégnant dans les esprits alors qu’il a été relégué au second plan depuis l’annonce de la mort de Ben Laden au début de cette semaine. C’est d’ailleurs vers l’organisation de celui-ci, la tristement célèbre mouvance d’Al Qaida et d’e l’AQMI, un mouvement qui lui est inféodé en Afrique du Nord, que les regards continuent de se tourner.

La France, dont les spécialistes de la lutte anti-terroriste sont venus prêter main forte à leurs homologues marocains, affirme par la voix du chef de sa diplomatie que deux suspects ont été identifiés et qu’il ne fait plus de doute que cet attentat porte bien la signature d’Aqmi, Al Qaida au Maghreb Islamique, qui depuis longtemps affiche son intention de s’en prendre au Maroc et à ses intérêts.

L’enquête n’étant pas officiellement terminée et l’attentat non encore revendiqué, il faudra encore attendre avant que cette piste ne soit définitivement reconnue comme étant à l’origine de l’attentat. Celui et tout le long des jours qui l’ont suivi, a fermement été condamné dans un élan solidaire exceptionnel par l’ensemble de la communauté internationale qui a pris fait et cause pour le Maroc à l’heure où le Maroc s’engage dans la voie de profondes réformes. D’ailleurs beaucoup de voix ont déclaré leur crainte de voir ce processus de changements remis en question dans la perspective d’un retour en arrière et d’un durcissement de la part des autorités, comme cela avait été le cas après les attentats de 2003 à Casablanca. Il est à constater heureusement que tel n’est pas le cas, et qu’aucune atteinte aux droits de l’homme ni d’arrestations massives dans les milieux islamistes n’ont été enregistrées à ce jour.

Jalil Nouri pour actu-maroc.com _________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires