Attentat de Stockholm: la piste du kamikaze islamiste se précise

Attentat de Stockholm: la piste du kamikaze islamiste se précise

352
0
PARTAGER

« Nous avons un fichier audio et nous pensons qu’il s’agit de la même personne », a déclaré à la radio suédoise une analyste de la Säpo, Malena Rembe, rendant officielle ainsi la thèse de l’attentat suicide, le premier dans l’histoire de la Suède.
La Säpo a convoqué une conférence de presse à 11h00 GMT.

 

Les autorités suédoises n’ont pas révélé officiellement l’identité du kamikaze présumé.
Mais selon des médias et le centre américain de surveillance de sites islamistes (Site), il s’agit de Taymour Abdel Wahab dont l’identité a été révélée par le site islamiste Choumoukh al-islam qui a mis en ligne une série de photos de lui.

La police de Londres a commencé dimanche à 23h00 (même heure GMT) à perquisitionner une maison où, selon la presse britannique, Taymour Abdel Wahab a vécu. La police a dit appliquer « un mandat de perquisition délivré en vertu de la loi antiterroriste à une adresse au Bedfordshire » pour une affaire « liée à l’incident à Stockholm ».

Selon les quotidiens The Guardian, The Daily Mail et The Daily Telegraph, Taymour Abdel Wahab a étudié la thérapie sportive à l’université du Bedfordshire à Luton (50 km au nord de Londres) où il continuait de vivre ces dernières années.

Le Daily Telegraph ajoute que Taymour Abdel Wahab a quitté Bagdad en 1992 pour la Suède, puis est venu étudier en Grande-Bretagne en 2001.
Selon le tabloïd suédois Expressen, il aurait eu 29 ans dimanche dernier.
Son épouse et ses deux enfants habiteraient toujours Luton, selon The Daily Mail et The Daily Telegraph.
Selon le Site, Taymour Abdel Wahab a écrit un testament dans lequel il dit avoir agi à l’instigation de « l’Etat islamique d’Irak », la branche irakienne d’Al-Qaïda.
« L’Etat islamique d’Irak a rempli la promesse qu’il vous a faite », écrit le kamikaze présumé dans son testament, selon le Site.
Juste avant les explosions, la Säpo et l’agence de presse TT ont reçu un courriel, dont l’auteur n’a pas été précisé, et qui annonçait des « actions » en représailles à « la guerre contre l’islam » menée par la Suède, notamment en Afghanistan.
La Suède maintient environ 500 soldats en Afghanistan. Le mandat de cette force doit être renouvelé le 1er janvier 2011 par le Parlement.
Pour la presse nationale, la Suède fait désormais partie des pays touchés par la « vague de terrorisme international ».
« La terreur aveugle est arrivée en Suède. Pour la première fois dans notre pays, nous sommes, nous citoyens ordinaires et sans défense, des cibles pour des kamikazes », lance le quotidien Svenska Dagbladet (SvD).
Son concurrent Dagens Nyheter note que « la Suède est frappée par la vague du terrorisme international qui, au cours des dix années passées a fait des victimes à divers endroits comme Bali, Madrid, Londres et New York ». « Avec les bombes de Stockholm, l’idée que le fondamentalisme et les attentats suicide sont des problèmes qui ne nous concernent pas, nous Suédois, est battue en brèche ».

Deux explosions se sont produites quasiment simultanément samedi en fin d’après-midi dans un quartier très commerçant et très fréquenté du centre de Stockholm, faisant un mort, l’auteur présumé, et deux blessés.

Et SvD s’interroge sur l’avenir: « le fait que la Säpo (service de renseignements) ne semble pas l’avoir repéré pose la question de savoir s’il y a d’autres terroristes cachés qui peuvent frapper ici » à nouveau.
AFP

 

Commentaires