Maison A la une Attentat d’Istanbul : 39 morts et plusieurs blessés. Le tireur est toujiurs...

Attentat d’Istanbul : 39 morts et plusieurs blessés. Le tireur est toujiurs introuvable

692
0
PARTAGER

L’assaillant qui a ouvert le feu dans une boîte de nuit d’Istanbul, y faisant selon un dernier bilan 39 morts et 69 blessés au cours de la nuit du Nouvel An, n’a toujours pas été retrouvé ce dimanche matin.

Cette attaque marque un début d’année 2017 sanglant pour la Turquie, déjà secouée en 2016 par plusieurs attentats meurtriers attribués soit aux jihadistes du groupe terroriste Etat islamique, soit à la rébellion kurde.

Ici, la police sécurise les abords de la discothèque ce dimanche matin.

L’attaque – A 01h15 (heure locale), un assaillant armé d’un fusil d’assaut a surgi devant la boîte de nuit et ouvert le feu sur les personnes qui se trouvaient devant l’entrée, selon le gouverneur d’Istanbul Vasip Sahin. Après être entré dans la discothèque, l’assaillant a tiré au hasard sur la foule, a raconté le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu. Ce scénario n’est pas sans rappeler celui de l’attaque du Bataclan à Paris le 13 novembre 2015. Selon la chaîne d’information NTV, plusieurs personnes ont plongé dans le Bosphore pour échapper aux coups de feu.

Un rescapé raconte

 L’Agence France Presse a recueilli le témoignage de Sefa Boydas, jeune footballeur, qui était présent cette nuit dans la discothèque :
« Juste au moment où on était en train de s’installer près de l’entrée, il y a eu beaucoup de poussière et de fumée. Des coups de feu ont éclaté », dit-il en affirmant que des personnes en ont piétiné d’autres pour pouvoir s’enfuir. « Plusieurs femmes se sont évanouies », dit-il. C’est le cas de l’une de ses amies. « Je l’ai prise sur mon dos et je me suis mis à courir immédiatement ». « Je ne sais pas comment j’ai réussi à m’enfuir », dit-il. « Dans ces moments-là, on n’attend pas. Ça tirait à gauche, alors on a foncé vers la droite ». « Environ 50 personnes se sont probablement enfuies de cette manière », estime-t-il. « Les policiers sont arrivés très vite, mais ils n’ont pas pu prendre le contrôle de la situation immédiatement, ils ne savaient pas qui était (le tireur). Ils nous soupçonnaient tous », dit-il.

Erdogan réaffirme sa détermination contre le terrorisme

Le président turc Recep Tayyip Erdogan vient de s’exprimer et a réaffirmé « la détermination de la Turquie à détruire les menaces à leur sources ».
Il a déclaré que « ces attaques étaient faites pour déstabiliser le pays et créer le chaos mais que la nation turque se devait de rester forte et unie contre ce jeu abject. »

Commentaires