PARTAGER

L’année scolaire vient à peine de démarrer qu’une nouvelle drogue, considérée comme dangereuse, a fait son apparition dans les lycées du pays dans un but évident de la tester avant d’inonder le pays à très large échelle en l’élargissant à d’autres couches de la population.

Il s’agit de comprimés hallucinogènes portant le nom de « Fraise Express » en raison de sa couleur alors qu’elle est commercialisée à un prix abordable. Sous divers parfums à base de goût de fruits.

Son apparition a été détectée après l’hospitalisation de plusieurs dizaines de lycéens trompés sur la marchandise après avoir cru qu’il s’agissait de simples bonbons qu’ils ont consommé sur insistance de dealers rôdant aux abords des établissements scolaires pour faire tester leur marchandise et fidéliser d’éventuels futurs consommateurs avant d’en faire leurs propres intermédiaires.

Toujours aux abonnés absents en pareils cas, le ministère de tutelle n’a pas jugé bon d’accorder de l’intérêt aux muses en garde des parents et du corps enseignant, toujours en première ligne face à ce fléau de la vente et la circulation de la drogue aux abords des établissements scolaires. De quoi affoler tout ce monde et de désespérer de continuer à voir des périmètres livrés à eux-mêmes.

Par Jalil Nouri

Commentaires