Au congrès du FNE, le grand oral écologique des candidats à la...

Au congrès du FNE, le grand oral écologique des candidats à la présidentielle

156
0
PARTAGER

Sept candidats à la présidentielle française sont venus tenter de convaincre les 2000 militants de la plus importante fédération écologiste de France de leur passion pour l’environnement. Mais pour les militants présents, comme Thierry Grosjean par exemple, il n’y en a qu’une qui compte: « J’attendais Eva Joly pour voir si elle était capable de prendre sérieusement en compte l’enjeu environnemental dans sa campagne. Je crois qu’elle l’a fait. Elle aurait dû le faire plus tôt mais elle l’a bien fait. Je la crois sincère. Pour les autres je ne les ai jamais vus. Cela fait quarante ans que je suis militant, je ne les ai jamais vus à l’œuvre sur le terrain donc je ne les crois plus. » L’homme est d’ailleurs plus sévère avec François Bayrou qui se trouvait à la tribune avant Eva Joly, évoquant un « discours politicien habituel » pour le leader centriste.

Alors que les écolo-citadins ne sont qu’une minorité parmi les verts purs et durs, l’électorat rural semble pratiquement hors de portée de la plupart des candidats. Jacques Debout militant venu droit de l’Allier sait pourquoi : « Moi je suis un indécrottable rural, c’est mes problèmes locaux qui m’intéressent et puis aussi les problèmes européens. Et ils en parlent pas beaucoup, ni de l’Europe, ni de l’environnement au niveau qui me touche ».

France nature environnement aura donc donné une tribune de choix aux candidats, sans pour autant leur sacrifier un électorat nettement acquis à la cause verte.

Les sept candidats ayant pris la parole ce 28 janvier 2012 : François Bayrou (MoDem), Eva Joly (EELV), Corinne Lepage (Cap21), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Hervé Morin (Nouveau centre), Dominique de Villepin (République solidaire) et François Hollande (PS). L’UMP, faute de candidat déclaré, n’a pas participé à ce rendez-vous. C’est la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet qui a pris la parole.

France nature environnement (FNE), lit-on sur son site internet, « fédère un mouvement citoyen d’environ 3000 associations de protection de la nature et de l’environnement en France métropolitaine et en Outre-mer. Cet important maillage territorial permet de lancer l’alerte, chaque fois que notre environnement est menacé ».

Cette association sans but lucratif a été créée en 1968 et reconnue d’utilité publique depuis 1976. France nature environnement se dit indépendante de toute entreprise, collectivité, organisation politique ou religieuse. Les militants de FNE sont bénévoles. Leur action, souligne l’association, « est motivée par le seul intérêt général ».

 

 

rfi.fr_______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires