Au lendemain de la nomination de l’exécutif par S.M. Le Roi Mohammed...

Au lendemain de la nomination de l’exécutif par S.M. Le Roi Mohammed VI

202
0
PARTAGER

Cette réunion des membres de l’Exécutif sous la présidence d’Abdelilah Benkirane donnera le là au travail des différents ministres pour mettre en place chacun sa vision portant sur la durée du mandat. Certes, le comité mixte constitué de deux représentants de chacun des quatre partis de la majorité a livré sa copie la semaine dernière.

Mais il ne s’agit que d’une plateforme pour les propositions finales qui devront agrémenter la déclaration gouvernementale. Dans ce sens, chaque ministre est appelé à contribuer par des idées et ambitions chiffrées dans le document à présenter devant les deux Chambres réunies du Parlement. L’on sait d’ores et déjà que le gouvernement fraichement nommé tablera sur une croissance moyenne de 5,5%.

Dans son programme électoral, le PJD a promis un taux de 7% avec toutefois la nuance de projeter cet idéal à l’horizon 2016. Justement, avec toute la bonne foi qu’une équipe gouvernementale peut avoir, elle doit avant tout composer avec un contexte mondial de crise, voire de récession. L’UE, premier partenaire du Maroc est plombée par une dette extérieure qu’elle n’arrive toujours pas à financer.

L’actuel Exécutif doit aussi apporter des réponses à une multitude de défis en interne, liés principalement à la montée du déficit budgétaire à 33 MMDH, soit plus de 5% du PIB, au creusement du déficit de la balance commerciale de 24%, soit 166MMDH et à la baisse des réserves en devises qui ne couvrent désormais que 5 mois d’importation. Autant dire que l’équipe de Benkirane aura du pain sur la planche.

 

 

lematin__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

liste des ministres

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires