PARTAGER

Au moins 137 personnes ont été tuées et 300 blessées dans l’attentat au camion piégé mené samedi dans le centre de Mogadiscio, la capitale somalienne, selon une source policière.

« Nous obtenons différents chiffres pour les victimes de la part des centres médicaux, mais nous avons confirmé pour l’instant 137 (morts), la plupart brûlés au point de ne pas être reconnaissables. Le bilan des morts peut être encore plus élevé, car il y a plus de 300 blessés, pour certains d’entre eux grièvement », a déclaré à l’AFP un responsable de la police, Ibrahim Mohamed.

« Il est très difficile d’avoir un chiffre précis parce que les cadavres ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d’entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterrés », a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il s’agissait du « pire attentat » ayant jamais frappé la Somalie.

Après avoir visité dimanche matin l’hôpital Erdogan, dans lequel on été admis plus de 200 blessés, le président Mohamed Abdullahi Mohamed, a décrété un deuil national de trois jours. « C’est une attaque horrible menée par les chebab sur des civils innocents, qui ne visait pas des responsables gouvernementaux somaliens spécifiques. Cela montre combien ces éléments violents sont sans pitié, pour viser sans distinction des gens innocents qui ne faisaient que s’occuper de leurs affaires », a déclaré le président dans un discours télévisé.

L’attentat n’a pas encore été revendiqué. Mais les chebab, groupe terroriste lié à Al-Qaïda lancent fréquemment des attaques et attentats-suicides dans Mogadiscio et ses environs.

Commentaires