Au secours, j’ai peur de ne pas avoir l’instinct maternel !

Au secours, j’ai peur de ne pas avoir l’instinct maternel !

532
0
PARTAGER

Vous attendez votre premier enfant et vous avez peur de ne pas savoir l’aimer assez, de ne pas trouver les gestes qu’il faut pour vous occuper de lui. Mais, paraît-il, une maman sait d’instinct ce dont son bébé a besoin… c’est ce fameux instinct maternel dont vous vous demandez, un peu anxieuse, si vous l’avez aussi !

L’instinct maternel, qu’est-ce que c’est ?
Lien particulier qui s’établit entre la mère et l’enfant dès la conception, l’instinct maternel a été renié un temps par les ultra féministes mais fait de nouveau l’objet de la considération des psychiatres et psychologues.
Il s’agit en fait d’un élan qui pousse une mère à agir pour son bébé, à s’occuper de lui, sans réfléchir, sans l’abandonner voire même à se sacrifier pour lui. Plutôt utile pour la préservation de l’espèce humaine donc !

Comment se manifeste-t-il?
Votre bébé passe désormais naturellement avant vous, vous vous préoccupez sans cesse de son bien-être, et vous avez l’impression d’être « reliée » à lui, le cherchant des yeux quand il n’est pas avec vous.

Instinct maternel ne veut pas forcément dire savoir-faire immédiat
Cependant, ce lien si fort que vous avez avec votre bébé ne veut pas dire que vous n’êtes jamais perdue devant tous les gestes à effectuer, voire désarçonnée devant les multiples conseils de votre entourage !
Avant tout, faites-vous confiance, écoutez-vous pour retrouver en vous-même ces gestes naturels pour vous occuper de votre enfant. Vous savez mieux que personne ce dont votre bébé a besoin… que cela concorde ou pas avec les recommandations de votre belle-mère ou de votre soeur !

Je ne ressens rien pour mon bébé
Au lieu de l’explosion de joie attendue, vous vous sentez « indifférente » devant ce petit être et vous culpabilisez de ne pas être une bonne mère.
Attention, la maternité est aussi une expérience humaine qui se construit jour après jour et n’est pas donnée d’un coup dans une débauche d’émotions positives. Ne culpabilisez surtout pas, donc : les liens avec votre enfant se tissent naturellement au fil des jours, dans le contact peau à peau, dans les soins que vous lui donnez… c’est aussi votre enfant qui vous apprend à devenir une mère !

Commentaires