PARTAGER
PHOTO ARCHIVE

Aucun artiste, surtout les jeunes chanteurs n’a été décoré cette année, à l’occasion de la célébration de la fête du trône, des décorations qui avaient donné lieu par le passé, à des commentaires aigres-doux et à une vague de critiques.Les musiciens et artistes de la nouvelle vague qui avaient reçu des wissams des mains du roi et même un animateur d’une radio musicale avaient suscité une vague de mécontentement sur les réseaux sociaux en raison de leur âge et surtout du manque de qualités pour recevoir de telles décorations, surtout leur courte expérience qui ne leur octroyait pas le sésame pour être honorés par un tel privilège qui ne devrait revenir, en principe, qu’aux personnes ayant un riche parcours. Le même reproche concernait les chanteurs de rap décorés malgré leur usage d’un langage politiquement incorrect.

Cette année, la part belle a été surtout faite en faveur de grands chercheurs scientifiques, marocains et étrangers qui ont fait une moisson de médailles pour leurs travaux reconnus mondialement par la communauté scientifique comme le marocain Adnane Remmal.

A noter également que cette année, aucune décoration n’a été remise à un sportif marocain, surtout que l’occasion se prêtait pour honorer à titre posthume, le joueur de football Dolmy, décédé trois jours avant la fête du trône.

Commentaires